A propos ...


S’il y a quelque chose qui ne change pas, c’est que tout change tout le temps. La vie est mouvement, doux équilibre entre lenteur et rapidité. L’attente comme une respiration, la conscience comme une méditation, le mouvement comme une création.

Avec le collage, c’est le mental qui se mobilise pour ressentir les choix, les harmonies et le mouvement de la création. Le corps bouge peu, il découpe puis il colle. La lenteur et la minutie sont de mise.
Avec l’encre et l’acrylique, le corps se mobilise dans le même processus. Les gestes deviennent amples et rapides. Le corps entier se prépare puis, au moment opportun, des pieds jusqu’aux mains, il accompagne le pinceau dans son expression. L’attente et la spontanéité sont de mise.

Quand je crée, je ne sais pas ce que je vais faire. J’improvise. Je laisse mes mains choisir, agir, sans penser.
Mes créations s’inscrivent dans une démarche spirituelle où je passe de la lenteur du découpage minutieux au jaillissement d’un geste calligraphique ample et fluide, pour me laisser surprendre consciemment par la trace qui en découle… Depuis tout petit, j’aime être surpris.

Les notions d’équilibre-déséquilibre, d’espace, de lumière, de poésie, de transparence et de matière sont mes principales sources d’inspiration.

Il y a aussi la danse, la rencontre de Carolyn Carlson. Une même vision de la lumière, de la spiritualité, le même besoin d’improvisation, la même attirance vers les philosophies orientales. Elle m’a alors invité à la peindre pendant sa danse à Paris, puis lors de ses spectacles à Séville.
Grâce à elle je découvrais le plaisir de la spontanéité, du geste instinctif et intuitif. Le mouvement vivait, mes pinceaux dansaient.






Expositions